22-23-24 MAGGIO 2020 prima visione streaming di "The Milky Way - Nessuno si salva da solo" su OpenDDB

 

Qui nous sommes

Smk factory

SMK Factory est une maison de production indépendante née en 2009 à Bologne (Italie) par un groupe de média-activistes. Elle produit principalement des documentaires sur thématiques sociales et des travaux d’enquêtes et critiques. SMK Factory croit fermement dans les nouveaux modèles de production partant du bas et dans le fait qu’il est possible de faire de l’audiovisuel de façon différente. Le premier projet de crowdfunding remonte à 2011 pour le film « Tomorrow’s Land ».
A partir de là, une série ininterrompue de documentaires ont été produits avec des campagnes de crowdfunding : « Kosovo vs Kosovo » (2012), « Une folie éphémère » (2012), « Green Lies » (2014), « Vies au centre » (2014), « Quel pétrole ? » (2016), « The Harvest » (2017). Après l’expérience d’auto-distribution populaire de « Tomorrow’s Land », en 2013 la première plate-forme européenne d’œuvres de Creative Commons a été créée, OpenDDB, pour soutenir la circulation d’œuvres audiovisuelles de réalisateurs émergents et de maisons de production indépendantes.
www.smkvideofactory.com

Luigi D’Alife

Né en 1986 à Crotone, en Calabre (Italie), Luigi D’Alife est documentariste et réalisateur. A partir de 2009, il commence son activité de videomaker en réalisant différents reportages et instant-video sur des thématiques sociales et d’actualité, en cherchant un point de vue différent de ceux des médias mainstream.
Il poursuit ses activités en approfondissant la question kurde et celle des frontières qui le passionnent.
A différentes occasions, il voyage à travers le sud-est de la Turquie, de l’Irak et de la Syrie.
En septembre 2015, il fait partie de la première délégation internationale qui réussit à entrer dans la ville de Cizre à moins de 48 heures de la fin du couvre-feu. Le court documentaire « Le massacre de Cizre » (2015 – 16’) est né de la volonté de raconter cette expérience.
En mars 2016, il part de nouveau en Syrie pour réaliser un film sur la frontière qui divise le Kurdistant Rojava (Syrie) du Kurdistant Bakur (Turquie).
En mai 2017, il publie son premier long métrage « Binxet – Under the border » (2017 – 94’) racontant la condition du peuple kurde qui subit la violence de l’armée turque au Kurdistan après l’accord en matière d’immigration signé entre l’Union Européenne et la Turquie.
Le film, accompagné de la voix narratrice de l’acteur Elio Germano, participe à divers festivals avec un certain succès auprès du public et de la critique. Au début de 2018, il est de nouveau à la frontière, celle entre l’Italie et la France, pour raconter le voyage des migrants qui essaient d’atteindre la France à travers les cols alpins.
Il réalise quelques reportages courts qui sont diffusés dans le programme « Propaganda-live » et le docu-reportage « Il confine occidentale » (2018 – 20’).
Fin 2018, il entre dans le collectif SMK Videofactory avec lequel il réalise son second long métrage « The Milky Way ».

Emanuele Giacopetti

Né en 1982 à Gênes (Italie), Emanuele Giacopetti est un dessinateur et illustrateur. Depuis 2015, il collabore avec Graphic News avec qui il a publié « La Bolla di Ventimiglia », « Il cammello che sputò sul Terzo Reich », « Ritorno al futuro » et en 2016 « Do you remember Balkan Route? ».
Il a participé au volume « Gnam ! » (Bcomics) et il a collaboré avec la Radio télévision suisse (RSI) pour les animations du programme « Segni nei tempi ».
En 2018, il publie avec Bebert edizioni son premier livre « Il regno animale ». La graphic novel se déroule dans un futur apocalyptique proche et raconte la lutte pour la survie de l’humanité contrainte à la migration.
Il travaille comme dessinateur, illustrateur et éboueur à Gênes.